FANDOM


Naâman (né en 1990 à Dieppe en Normandie), de son vrai nom Martin Mussard, est un chanteur de reggae français.

Origine du pseudonyme Modifier

De confession chrétienne, Naâman, à la manière du biblique général syrien, dont il reconnait lui emprunter son nom d'artiste,[1] qui guérit de la lèpre en se jetant dans le Jourdain et de ce fait en se convertissant, décide de se jeter dans le reggae et c'est ainsi, dit-il, qu'il découvrit sa foi[2]. En plus de la référence biblique, l'artiste avoue avoir aussi choisi ce pseudonyme pour la sonorité, le « man » étant instinctivement rattaché à ce courant musical[3].

Enfance Modifier

Né d'un père informaticien et d'une mère institutrice, tous deux passionnés de musique[4], il entame sa scolarité dans une école privée catholique à Dieppe. Ses croyances religieuses transparaîtront beaucoup dans sa musique, tant dans les textes que dans le choix de son nom d'artiste par exemple. Une fois son Baccalauréat Littéraire en main, il part étudier la communication puis le graphisme dans la ville de Caen[5]. Alors qu'il avait déjà monté un groupe de musique, les Young Kha[6] et qu'il réalisait quelques présentations dans divers bars de la ville, il décide en 2010, "sur le retour d'une soirée avec un ami"[7], d'abandonner ses études pour s'investir tout entier dans la musique.

Débuts musicaux Modifier

Lui-même s'avouant atypique sur la scène du reggae[8], majoritairement africain et antillais, il n'en reste pas moins complètement imprégné de la culture rasta. Faisant de la Modèle:Citation étrangère, terme jamaïcain pour nommer le cannabis, et de la dénonciation de la décadente Babylone, allégorie de la société occidentale dans ses défauts et perversions, des thèmes récurrents dans ses morceaux, il chante dans un anglais jamaïcain et prône le vrai reggae en tant que « musique du peuple ouverte à tous tant qu'il s'agit de défendre des valeurs positives et de respect ». Uni avec complicité à son groupe de 4 musiciens, Naâman se lance dans un premier temps dans la création de plusieurs morceaux qu'il compile sous le titre "eep Rockers".

Il apparaît la première fois le 3 août 2012 sur la scène du Reggae Sun Ska Festival[9]. Grâce au rapide succès de cette mixtape présentée dans une série de plusieurs premières parties et concerts à part entière, et grâce à une forte activité sur les réseaux sociaux[10], il passe l'hiver 2012 en Jamaïque et notamment dans la capitale Kingston[11]. S'inspirant alors totalement dans la culture rasta, il rajoute à ce moment ce qui sera une de ses marques de fabrique, à savoir une touche d'authenticité et d'originalité à ses titres, ceci aidé par quelques spécialistes du genre tels que Sam Clayton (Toots&The Maytals) et le guitariste Dalton Browne[12]. Il enregistre alors avec son beatmaker Fatbabs[13] quelques nouveautés dans le Studio Harry J, connu pour avoir enregistré des titres des Marley and the Wailers, puis reprend plusieurs de ses morceaux originels pour leur rajouter une touche de reggae des origines, voir de ska aux sonorités colorées.

Revenu en France, et les derniers assemblages terminés, Naâman sort son album Deep Rockers, Back a Yard[14] le 4 juin 2013 et entame alors une tournée à travers toute la France, en plus de quelques dates en Angleterre, en Russie et en Chine[15]. Le 27 juillet 2013, au dernier jour du Garance Reggae Festival, il ouvre le concert de Jon Holt, chanteur de reggae des années 1970.

Dernièrement, il est nommé « Révélation de l'année 2013 » avec plus de 11 000 votes aux Victoires du Reggae.[16].

Inspirations musicales Modifier

On retrouve dans ses chansons une vraie volonté à créer un "reggae à l'ancienne", inspirée en grande partie par ses préférences musicales[17]. Usant autant de roots rockers que de raggamuffin[18], il crée des œuvres pouvant allier diverses résonances stylistiques du reggae, tantôt ska reggae, tantôt hip hop. Dans sa playlist, on retrouve ainsi du Damian Marley mais aussi le reggae californien de Groundation, celui des Néo-Zélandais de Fat Freddy’s Drop et celui antillais de Midnite.

Son style peut paraître proche de celui de l'allemand Gentleman ou celui de l'italien Alborosie, ces deux chanteurs puisant dans les mêmes références que lui, au point même que ce dernier fit à plusieurs reprises la première partie de Gentleman[19] et partagea l'affiche avec Alborosie[20].

Discographie Modifier

Deep Rockers, Back a Yard, sorti le 4 juin 2013 (Soulbeats Records/1001 ProdsRecords)[21].

Notes et références Modifier

  1. http://marcbettinelli.blog.lemonde.fr/2013/06/04/naaman-nouvelle-fleur-du-reggae-francais-sort-son-premier-album/
  2. http://marcbettinelli.blog.lemonde.fr/2013/06/04/naaman-nouvelle-fleur-du-reggae-francais-sort-son-premier-album/
  3. http://next.liberation.fr/musique/2013/06/12/naaman-le-reggae-a-la-sauce-normande_910413
  4. http://www.telerama.fr/musique/naaman-petit-prodige-du-reggae-francais,98888.php
  5. http://marcbettinelli.blog.lemonde.fr/2013/06/04/naaman-nouvelle-fleur-du-reggae-francais-sort-son-premier-album/
  6. http://www.reggae.fr/artiste-biographie/1018_Naaman.html
  7. http://marcbettinelli.blog.lemonde.fr/2013/06/04/naaman-nouvelle-fleur-du-reggae-francais-sort-son-premier-album/
  8. http://next.liberation.fr/musique/2013/06/12/naaman-le-reggae-a-la-sauce-normande_910413
  9. http://www.reggaesunska.com/2012/artiste.php?id=137
  10. http://haute-normandie.france3.fr/2013/12/04/les-ondes-positives-et-le-talent-de-naaman-investissent-le-106-jeudi-soir-371225.html
  11. http://www.telerama.fr/musique/naaman-petit-prodige-du-reggae-francais,98888.php
  12. http://www.radiovl.fr/naaman-la-revelation-raggae-de-lannee-2013/
  13. http://www.rfimusique.com/actu-musique/reggae/album/20130726-naaman-deep-rockers-back-yard
  14. http://www.soulbeats.fr/artistes/naaman.html
  15. http://www.lagrosseradio.com/reggae/webzine-reggae/interview-reggae/p8070-naaman-un-nouvel-an-en-chine.html
  16. http://www.reggae.fr/lire-article/2996_VICTOIRES-DU-REGGAE-2013-RESULTATS-.html
  17. http://www.rfimusique.com/actu-musique/reggae/album/20130726-naaman-deep-rockers-back-yard
  18. http://www.mama-event.com/fr/festival/naaman.html
  19. http://www.parislanuit.fr/agenda/concert/2013/10/23/Concert-Paris-GENTLEMAN-et-NAAMAN-(1er-partie)-Reggae-Olympia-(L)/
  20. http://18.agendaculturel.fr/concert/bourges/le-w/bigaranx-alborosie-winston-mcanuff-et-fixi.html
  21. http://www.musicaction.fr/artiste/na%C3%A2man/

Lien externe Modifier

site officiel : http://www.naaman-official.com/

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.